Communiqué de Presse

Publié le 09/06/2015

Un sondage IFOP commandé par SOS Éducation et publié ce jour par le Figaro révèle l'ampleur de l'opposition des professeurs du secondaire à la réforme du collège.

74% des enseignants interrogés se déclarent en effet opposés à la réforme, soit plus encore que l'ensemble des Français (61%).

Parmi les mesures envisagées dans cette réforme, la mise en place des enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI), perçus comme des "usines à gaz" amputant les horaires de cours, est fortement contestée, avec 74% d'opinions défavorables.

74% se déclarent également opposés à la diminution des horaires de langues anciennes, et 87% condamnent la disparition des classes bilingues ou européennes

Sur l'ensemble du panel, 76% des enseignants jugent que cette réforme va "niveler par le bas le niveau global des collégiens", 74% déclarent qu'elle "ne contribuera pas à réduire l'échec scolaire en France"... et seuls 19% espèrent que la réforme "améliorera la situation globale du collège" !

La base des syndicats "réformistes" se désolidarise clairement des positions de leur centrale : ainsi, 54% des enseignants proches du SGEN-CFDT, syndicat officiellement favorable à la réforme, soutiennent la grève de jeudi 11 juin !

Si le fond ne passe donc décidément pas, la manière employée par la ministre semble également poser problème : 84% des professeurs se déclarent choqués par la publication des décrets d'application de cette réforme au lendemain de leur journée de mobilisation du 19 mai.

Quant aux nouveaux programmes, ils sont jugés éloignés de la réalité des classes par 58% des enseignants qui en ont pris connaissance, et surtout jargonnants et incompréhensibles (73%).

L'image de la Ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem se trouve atteinte : alors qu'après la rentrée, elle bénéficiait d'un capital d'opinions favorables ou neutres auprès de 78% des enseignants (sondage IFOP - SOS Éducation septembre 2014), ils sont aujourd'hui 57% à déclarer avoir d'elle une mauvaise ou très mauvaise opinion.

L'association d'intérêt général SOS Éducation, qui compte un nombre croissant de professeurs parmi ses 60 000 membres, rejoint pleinement les inquiétudes exprimées par les enseignants dans ce sondage, et rappelle ses propositions énoncées dans son récent "Pacte pour l'école" pour une véritable réforme du système scolaire : petitions.soseducation.org/pactepourlecole

Voir le sondage

Contact presse : presse@soseducation.org


Retour à la liste des communiqués

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER



Comme déjà 200 000 parents d'élèves, professeurs ou citoyens mobilisés pour sauver l'école, recevez gratuitement chaque semaine l'actualité éducative décryptée par SOS Éducation !


Cliquez ici pour fermer cette fenêtre et visiter le site de SOS Éducation.
Cliquez ici pour fermer cette fenêtre
et visiter le site de SOS Éducation.