Les bourses SOS éducation

SOS Éducation souhaite contribuer à l’amélioration de l’école dans son fonctionnement et dans l’instruction qu’elle délivre à chaque enfant.

En 2011, l’association a créé les bourses SOS Éducation afin de soutenir des initiatives concrètes.
La générosité des donateurs s’étend ainsi à d’autres associations ou d’autres projets qui partagent les mêmes buts.

Comment soumettre votre projet ?

Il vous suffit de remplir le dossier de candidature et de nous le renvoyer.

Vous pouvez compléter votre dossier avec les documents que vous jugez utiles pour permettre au jury, composé des membres du conseil d’administration de SOS Éducation, de réaliser une présélection.

L’ensemble des candidatures retenues fera l’objet d’une évaluation plus spécifique par les membres de l’équipe de SOS Éducation, avant la décision finale prise par le conseil d’administration.

Les dossiers doivent être remis à l’association avant le 31 mai 2012 minuit.

Téléchargez le dossier d'inscription
lauréats 2011

Les boursiers de SOS Éducation œuvrent tous à la promotion d’une école de qualité. Leurs projets font écho aux buts de l’association : notamment la promotion et la diffusion de méthodes éprouvées.

Association Plus jamais zéro


www.plusjamaiszero.fr

Cette association accueille des dysorthographiques de la France entière pour les remettre à niveau.

La dysorthographie est la première cause d’échec scolaire.

Plus Jamais Zéro se concentre sur des enfants ayant des troubles avérés (mutilation, trouble de la personnalité, etc.)
L’association apporte une réponse concrète face à des cas graves. Elle intervient ponctuellement auprès des enfants sur une vingtaine d’heures.

Le fléau de la dysorthographie n’épargne aucune classe sociale.

L’aide financière apportée par SOS Éducation ira aux familles en grande difficulté pour permettre à leurs enfants de réapprendre à lire et à écrire avec des méthodes éprouvées.

Soutien à la recherche


En France, les gouvernements successifs se réfugient derrière l’absence d’études comparant les méthodes syllabiques aux méthodes mixtes.
Les méthodes mixtes bénéficient encore d’une aura ; elles ne retiendraient que le meilleur de l’ensemble des méthodes.

De nombreuses études ont démontré dans les pays anglo-saxons et ce depuis plus de quinze ans que les élèves formés avec des méthodes mixtes obtiennent de moins bons résultats que des élèves ayant appris avec des méthodes syllabiques strictes.

En France, nous en sommes au balbutiement de cette recherche.

Aussi SOS Éducation a décidé d’aider des étudiants chercheurs qui souhaiteraient réaliser des études sur l’efficacité des méthodes syllabiques.

Le premier travail de ce type est en cours de réalisation.


INFORMATION

Suite au succès rencontré par notre pétition : NON au « Zizi sexuel » ! - ne bâclons pas l'éducation à la sexualité de nos enfants ; l'action de SOS Éducation a été très fortement relayée par les médias. Nous ne pouvons que regretter certains rapprochements hasardeux et être déçus de l'instrumentalisation malveillante de notre discours à des fins de vaine polémique.

Le traitement réservé à SOS Éducation et à ses membres traduit une dérive inquiétante, qui vise à stigmatiser, afin de les discréditer, les personnes usant de leur liberté de parole, faute de pouvoir leur répondre sur le fond.

Comme nous l'avons toujours souligné, notre propos est simplement de demander une information claire et complète des parents d'élèves dont les enfants sont amenés voir l'exposition « Zizi sexuel » dans le cadre scolaire.

En effet, ces sorties sont prises sur le temps d'apprentissage, et certaines représentations et mises en scène sexuellement explicites peuvent être de nature à choquer les enfants les plus jeunes.

Par ailleurs, nous sommes convaincus que l'éducation sexuelle à l'école doit se faire dans une relation de confiance avec les parents et non pas en procédant à leur exclusion, approche retenue par cette exposition qui contient un espace « interdit aux adultes ».